Pendant longtemps, vous étiez maqué et fidèle. Mais vous revoilà libre, et en chasse. Seul problème : vous êtes totalement invisible. Que faire ?

Fut une époque où vous étiez vif et à l’aise avec les meufs, les draguant sans même vous en apercevoir, tel un mec sympa et relax. Et fort de cette belle assurance, vous en avez séduit une qui était la bonne, et vous avez fini par vous maquer. Vous êtes même tombé amoureux, et avez complètement arrêté de draguer. Logique, puisque vous aviez trouvé une situation qui ressemblait à s’y méprendre à du bonheur. Mais au bout de quelques années de cette jolie histoire toute en fidélité et en loyauté, les choses se sont gâtées, et vous avez fini par vous séparer. Ca arrive, la vie n’est pas un long fleuve tranquille, et une fois l’amertume digérée, vous vous êtes enfin décidé à revenir dans le game. Persuadé, à juste titre d’ailleurs, que le meilleur moyen de tourner la page et de chasser ces idées noires était d’aller baiser ailleurs.
Sauf que les choses ne se sont pas vraiment passées comme prévu.
Déjà, il vous a fallu trouver des potes pour sortir avec vous. Après 6 ans à refuser leur propositions de déglingue parce que vous étiez coffré avec maman, ils ont fini par se lasser, et on peut les comprendre. Quoi de plus agaçant qu’un mec tout d’un coup célibataire qui est soudain chaud patate pour se la coller, alors qu’il vous a fait la morale pendant des piges ? Mais bon, les amis sont les amis, et vous avez fini par trouver un ou deux copains d’accord pour aller chiner avec vous.
Plein de bonne volonté, vous avez même déniché quelques soirées où vous rendre, des évènements bien fournis en petites. Vous vous êtes fait beau, selon les critères de l’époque où vous sortiez encore, et vous vous êtes chauffé à bloc, à base de « ce soir, je serre, y’a pas moyen que je rentre seul, etc… » Mais là encore, rien n’a été.
Des meufs, il y en avait ce soir là. Plein, même. Sauf que vous vous êtes rendu compte qu’aucune ne vous calculait. Vous étiez invisible, insignifiant. Pas un eyes-contact, pas un sourire, rien. Comment est-ce possible ? Votre physique ne s’est pas tant dégradé que ça pourtant ? En tout cas, vous êtes rentré bredouille. Premier échec, premiers doutes, premier coup de cafard, souvent amplifié par l’idée fausse que votre ex, elle, est déjà en train de se la donner à mort de son côté.
Vous avez insisté, et vous avez bien fait. Vous revoilà dans une autre fête, toute aussi gavée de meufs. Pour forcer un peu le destin, vous vous êtes alcoolisé, histoire de se désinhiber un peu. Et à force de volontarisme, vous voilà en train de parler à une fille pas mal. Mais que se passe-t-il ? Vous avez chaud aux oreilles, vous parlez vite, vous avez du mal à soutenir son regard. Atterré, vous vous entendez lui dire de la merde, lui faire des blagues pas drôles, ou même lui poser des questions sur son taf. Vous le savez, que c’est la loose, mais vous galérez à mort. En fait, vous avez le trac. Evidemment, après moins de dix minutes à écouter vos banalités, elle s’est barrée.
Enfer et damnation, vous avez perdu le modjo. Vous ne savez plus draguer. Alors, que faire ?
Evidemment, persister. Ne surtout, surtout, pas lâcher le morceau. Bien assimiler que vous allez vous prendre une dizaine de râteaux avant d’enfin scorer, mais que c’est comme ça. Ces échecs sont un passage obligé, bien que douloureux, sur la route du succès. Tout se paie sur terre, et on ne passe pas impunément d’un état à l’autre sans en faire les frais. Hier encore, vous mangiez des pépitos sur votre canapé en regardant Top Chef avec votre rombière, et vous avez vraiment cru que vous alliez redevenir un homme à femme du jour au lendemain ? Mais gardez bien en tête que tout va se débloquer très vite. Une fois que vous aurez réussi à en niquer une, vous allez reprendre confiance en vous, et en votre potentiel sexuel, à vitesse grand V.
Et la, ce sera reparti. Et ce sera le grand frisson. Enfin libre et sûr de vous, le monde et toutes les femmes qui le composent, vous sembleront ouverts et accesibles, à 360 degrés, 24 heures sur 24, sans limites. Vous serez tout simplement devenu, enfin, un mec célibataire qui fait ce qu’il veut quand il veut.
Bonne chance !




© Copyright 2012 JOOKS.
All rights reserved.