Faut pas déconner, non plus.

C’est un phénomène assez nouveau. Depuis quelques semaines fleurissent sur les réseaux sociaux, et plus particulièrement sur Facebook, des annonces de particuliers (souvent des meufs) louant leur espace privatif en été.
Pourquoi pas… c’est la crise, il paraît.
Mais en y regardant de plus près, il y a quelque chose qui cloche. L’espace est-il disponible une semaine, quinze jours, un mois ? Ah non, seulement 9 jours, à cheval sur deux semaines en plus. Pas besoin d’être un génie pour comprendre que cela correspond précisément aux dates des vacances de la meuf. C’est un peu fort de café, quand même. En gros, la go part en vacances, mais se ferait bien un petit billet quand même sur ma gueule, au passage. Et si je peux arroser les plantes, on n’est pas plus mal. WTF.
Es-tu une pince au point de ne pas pouvoir laisser ton appart vacant 10 jours dans l’année ? De quoi s’agit-il ?

Par curiosité, vous checkez quand même les photos. Et là, deuxième surprise. L’appart est chanmé. Grand, bien placé, bien décoré. Mais alors ? Tu en as de l’argent, en plus ? Ou bien tu vis au dessus de tes moyens ? Dans les deux cas, c’est abusé. Mais ça, tu t’en fous. Tu balances quand même une annonce sur FB, on verra bien si un fish mords à l’hameçon.
Mais comment cela peut-il marcher ? Qui a précisément besoin d’un deux pièces dans le onzième, en plein milieu du mois d’aout,dans un paris totalement vide, pile à ces dates-là ? Soyons sérieux.
Alors deux options : soit tu professionnalises et internationalises un minimum la démarche et tu vas te foutre sur Air bnb comme tout le monde, soit tu t’achètes un peu moins d’objets de déco de bobo de merde, et tu as de quoi te barrer en vacances.

Allez, bonne chance.




© Copyright 2012 JOOKS.
All rights reserved.