Par simple goût ou par besoin d’exister, certaines filles se spécialisent dans la farce et la gaudriole. A tort ?

Comme en cuisine ou en musique classique, les maîtres de l’humour sont des hommes. Ce n’est pas machiste de le constater, c’est un fait. Les femmes comiques, de Muriel Robin à Roumanoff en passant par Bernier ou Foresti, sont proprement insoutenables à regarder. Mais qu’en est-il dans la vraie vie ?
On connaît tous une fille qui est branchée sur le canal « déconne » en permanence. Généralement crue dans le propos, elle a trouvé sa place dans la société à grands renforts de jokes et de bons mots . Et pas seulement entre copines, où on imagine bien que certaines filles sont plus marrantes que d’autres, mais avec tout le monde.
Et pourquoi pas, après tout ? Il y a tellement de mecs pas drôles qu’elle peut bien se la tenter sur ce créneau, si ça lui plaît ( d’essayer) de faire marrer les gens.
Mais bon, cette meuf poilante, généralement, c’est ta cousine ou une copine. Ce n’est pas TA meuf. (On ne parle pas ici de filles dotées d’un bel esprit, mais bien de celles qui cherchent à faire rire.)
Déjà, parce qu’elle est moche. Contrairement à ce que veut nous faire croire le Grand Journal, avec ses miss météo bombesques dont un auteur écrit les textes, les filles jolies ne sont pas drôles. Ce n’est pas ce qu’on attend d’elles, et elles ne sont pas formées pour ça .
Ensuite parce qu’elle t’épuiserait, nerveusement. Qui a envie de sortir avec un clown ? Question d’orgueil, sans doute. L’homme est un animal susceptible, et il ne souhaite pas que sa femme le rabaisse à coup de vannes cinglantes et de blagues humiliantes. Le comique, c’est lui, ou c’est personne.
Parce qu’il faut bien avouer que c’est un peu gênant, tout ça. Encore une fois, c’est sans doute une question d’éducation, c’est même simpliste et injuste, mais vraiment, une fille qui déconne en permanence, ce n’est pas très…sexy.
La nouvelle mode en ce domaine, est de parler comme une cagole, avec un accent du sud prononcé. Peu drôle et facile, cette imitation fleurit chez toutes celles qui ont envie d’être un peu humoristiques, sans faire trop d’efforts. Hélas, c’est un peu léger. Entre mecs, depuis qu’on a treize ans, chaque blague pourrie est sanctionnée par des railleries, voir des coups. On ne retrouve pas cette intolérance brutale chez les filles, et donc, forcément, le niveau est plus bas. A croire que le simple fait de vouloir être drôle suffisait à l’être. Mais non.
D’ailleurs, mesdemoiselles, puisque vous êtes nombreuses à nous lire, sachez qu’un mec sur deux qui vous parle voudrait bien vous baiser. Et que c’est la seule raison pour laquelle il rit à vos traits d’humour. C’est nerveux, c’est poli, c’est hormonal. Mais ça ne signifie pas que c’était marrant, ce que vous disiez.
Et en même temps, rien n’interdit de rêver à une femme belle, intelligente, et drôle. Elle doit bien exister quelque part, celle qui sait doser, intervenir avec finesse et parcimonie, ne pas être en surrégime… Ou pas. Bonne chance!




© Copyright 2012 JOOKS.
All rights reserved.