Sortir avec une meuf qui « bédave » est un véritable bonheur. Pourquoi?

Sans en faire l’apologie, tous les gens qui fument savent que l’herbe est vraiment un médicament. Ou plus exactement, un remède. Contre le stress, contre les petites douleurs physiques, contre l’ennui, contre le cafard, contre la monotonie de la vie. Fumer aplanit tout, régule le degré de gravité des choses, en un mot comme en cent, ça détend.
Forcement, à outrance, ça détend un peu trop, mais ce n’est pas le sujet.
Le sujet, c’est que le cannabis répond parfaitement aux carences et aux angoisses habituelles de la fille de 2012.

La plupart des meufs, et c’est probablement légitime, aspirent en gros aux mêmes choses: être jolie, amoureuse, bien habillée,avoir un taf intéressant, sortir, faire des trucs, voyager, etc…
Non pas que fumer les aide à obtenir tout cela. Mais par contre, cela les aide à ne pas y penser et donc à ne plus nous faire chier!
Et ça, c’est vraiment super. Une fille qui fume est beaucoup mois exigeante, moins en demande. Pour lui faire plaisir, pas besoin de lui faire un numéro de claquettes. Un film ou une émission ludique, un bon gros joint, un canapé, des trucs sucrés à boire et à manger, et c’est la fête! Quel bonheur. Finie la pression pour sortir, voir des gens, mener une vie de couple constructive et enrichissante…non, tout ça n’existe pas, avec une stoneuse. Tout ce qu’elle veut, cette petite, c’est chiller. Ca tombe bien, comme vous!

Quelques écueils cependant: sexuellement, ne vous attendez plus au grand huit. Sa libido ne sera pas atteinte, mais son énergie, oui. Ainsi, vos rapports charnels seront lents, longs et probablement plus « câlins ». De plus, son visage sera peut-être un peu marqué après plusieurs mois à ce ryhtme. Le THC n’embellit pas, ça c’est une certitude. Enfin, ne vous avisez jamais de laisser vide la petite boîte du salon. Ou sans feuilles. Car s’il est sevrée, elle redeviendra très vite la chieuse non-fumeuse qu’elle était jadis…Bonne chance!




© Copyright 2012 JOOKS.
All rights reserved.