Avec la présidentielle, beaucoup se lâchent sur FB, c’est gênant. Mais il n’y pas que la politique. Revue des statuts qui mettent mal à l’aise.

1) Le statut « private-joke ».

Sur le thème « ceux qui savent, savent », une phrase volontairement incompréhensible pour le commun des mortels, excepté par les 3 copains avec qui tu viens de passer un week-end de grosse déconne, moult running-gags  à l’appui. Exaspérant.

EX : « Le gros barbu avait raison, y’a rien là !!! »

2) Le statut « appel au secours ».

Evasif, inquiétant, vaguement mystérieux, ce statut signale à la communauté que tu vas mal, ou que tu as un problème. Mais, étrangement, tu ne dis pas lequel. Pénible. Peut éventuellement déclencher l’empathie chez certains de tes contacts les plus lèche culs, avec des commentaires bon esprit, de type « Bah alors, cocotte ? » ou « Courage ! »

EX : « a le blues… »

3) Le statut « j’ai une vie de ouf ».

Un des statuts les plus détestables. Consiste généralement à aligner des destinations que tu juges de prestige, en majuscules et sans commentaires. A n’en pas douter, et c’est le but, un abruti se fendra d’un :« Ah bah ça va la vie pour toi !»

EX : «  PARIS >IBIZA >BALI >ST TROP > CALVI > L.A > >CARNAC >PARIS

4) Le statut «  actu ».

Tu te targues de coller au plus près à l’actualité, en y ajoutant ton opinion, plus ou moins pertinente, souvent indignée, persuadé que ton analyse sur la question a quelconque valeur. Consiste généralement à enfoncer des portes ouvertes, ou à faire un vague trait d’esprit.

EX : «  Flamby aux commandes du pays ? Jamais ! »

5) Le statut « zéro info ».

Plus proche de l’acte névrotique que de la volonté de faire passer un message, ce type de statut inquiète sur ta santé mentale. Pourquoi mets-tu çà, et surtout pour qui ? Dans quel but ? Quelqu’un disait  « C’est pas parce qu’on a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule. » Bah si.

EX : « mangerait bien des pâtes au pistou. » ou « en a marre de la pluie ! »

6) Le statut Twitter.

Assez proche, par l’intérêt qu’il présente, du précédent. Donne des infos sur le déroulement de ton quotidien le plus banal, te permet de scénariser ton existence, comme si dans la vie, tout était intéressant. Souvent usité par ces gens dans les bureaux qui commentent tout ce qu’ils font à voix haute.

EX : « Remonte la rue de la Roquette » ou « boit du rosé avec les copains»

7) Le statut poétique, ou philosophique.

Souvent une phrase en anglais, tirée d’une chanson ou d’un poème, et censée apporter une vérité à ceux qui la lisent. Complètement naze, ce type de statut révèle une personnalité assez prétentieuse, qui voudrait avoir l’air profonde, mais qui nous ennuie.

EX : « My soul is a virgin’s shadow… »

8 ) Le statut « regardez comme je bosse ».

Projets professionels dont on se fout totalement, heure à laquelle tu es sortie du bureau ou de ton tournage, remerciement à des gens qui t’ont rendu un service, auto-promo sur des projets persos…Assez . Facebook n’est pas l’intranet de de ta boîte, laisse-nous tranquille.

EX : « 21H30, toute seule dans l’open space, grrr… »




© Copyright 2012 JOOKS.
All rights reserved.