Bonne question. Mais quels sont donc les avantages à arborer une bite de bébé ?

La première chose à retenir si vous êtes tentés, c’est que c’est quand même assez malsain, comme démarche. Ce n’est pas comme pour une fille. Le totally-shaved chez une homme n’est pas toujours très bien vu. Un sexe rasé peut vite vous faire passer pour un hardeur amateur de seconde zone. Et plus votre engin est volumineux, plus ça sera chelou à l’aspect. A l’inverse, l’idée prend tout son sens chez les hommes mal dotés. Ce stratagème vous fera gagner au moins trois centimètres en visu, et même au repos ça ne se refuse pas.

Et puis, quel plaisir de redécouvrir sa propre bite. Depuis des années, elle était masquée, couverte, perdue dans la broussaille. Elle n’était pas mise en valeur. Et ça, c’est dommage. Si vous décidez de franchir le pas, attendez vous à un choc visuel réjouissant et flatteur pour l’ego.

Concernant la méthode, il y a plusieurs écoles.

Soit le mode jardinier japonais, qui entretient son bonzaï chaque jour, avec minutie et patience. Armé de vos petit ciseaux, vous vous occuperez donc de votre pubis très régulièrement, voir chaque jour. Un peu fastidieux, mais optimal pour un effet « barbe de 3 jours ».

Soit la méthode « déforestation de l’Amazonie ». Pour ceux qui veulent pas se faire chier, et qui consiste à tout virer d’un grand coup de tondeuse. Alors ça, pour le coup, on déconseille. Les poils repoussent à une vitesse folle, plus durs, plus drus et plus nombreux, c’est un cauchemar. Commencez ainsi, c’est le début des ennuis.

Et enfin, il y a la méthode HPG, avec mousse et rasoir à main. Pour un résultat durable et radical, c’est peut-être la meilleure solution. Mais à faire, c’est quand même un grand moment de solitude. Surtout si on décide d’attaquer les couilles avec.

Alors, quels sont vraiment les avantages à se couper les poils de la teub ? Prise en main, voir en bouche, seront facilités. On l’a dit, l’aspect de votre chibre en sera également amélioré. Mais par contre, il faut comprendre que le faire une fois, c’est presque se condamner à le faire toute sa vie. Comme avec les tatouages ou la muscu, on perd vite tout bon sens avec ça.
Le jeu en vaut-il la chandelle? La logique a voulu que l’on demande son avis à une fille. Nadia, vendeuse chez Sephora de 31 ans, nous donne son opinion:

« Pourquoi nous, on devrait se galérer à s’épiler, et vous non? C’est pas juste ! »

Bon, allez, on le fait pas.




© Copyright 2012 JOOKS.
All rights reserved.