C’est un peu chaud, car sous terre, on passe vite pour un pervers. Mais parfois, ça vaut vraiment le coup. Conseils.

Le métro, c’est l’enfer. Ca pue, il fait chaud, on se fait chier, et les gens sont moches. Ils sont tristes, banals, c’est des gens, quoi.
Mais parfois, Dieu décide de vous faire un petit cadeau : juste en face de vous, il a placé un petit colis. Jeune et jolie, elle est pile dans votre champ de vision, et vous dans le sien. Pour au moins quelques stations, l’idylle peut démarrer.
Une légende urbaine raconte que le dernier wagon, dans le métro parisien, est celui des célibataires, et qu’on pourrait donc y chiner à sa guise. Mais bon, comme personne ne le sait, ça ne risque pas de marcher.
Non vous, vous êtes dans le troisième wagon, et vous avez vraiment l’impression que cette fille vous regarde…
Pour en être certain, soyez patient :
Un eyes-contact, ce n’est rien. Simple prise d’information.
Deux eyes-contacts, ça peut être un malentendu. Elle trip sur votre coupe de cheveux, ou trouve que vous ressemblez à son cousin.
Mais à partir du troisième, ça commence à devenir crédible, votre affaire.
On est quand même dans le métro, ce n’est pas les tarés qui manquent, alors si cette meuf vous a regardé 3 fois, c’est qu’elle vous kiffe .

Mais même là, il faut attendre encore. C’est vrai, elle peut descendre de la rame à tout moment, mais pas le choix. Avant d’amorcer quoi que ce soit, il faut être sûr que vous lui plaisez, et que votre démarche audacieuse ne sera pas complètement hors de propos.
Et pour çà, vous devez lui arracher quelque chose de simple, mais de très très important : un sourire.

Si elle vous sourit, c’est gagné. Vous pouvez aller lui parler, cela ne sera pas saugrenu. C’est intime, un sourire, c’est rare, à un inconnu. Comment l’obtenir ?

La technique de la regarder dans la vitre est pas mal. Si elle le fait aussi, cela peut créer une petite complicité, un petit truc qui lui plaît.
Sinon, vous pouvez essayer de faire le con. Ca peut marcher. Faites n’importe quoi, du moment que c’est inattendu, surprenant. Mais un truc mignon, pas dégueu.

Ou plus simplement, souriez lui. Ne faites pas le mec mystérieux, contrarié. Soyez rassurant, jovial. Souriez-lui, bordel ! Pour ce que ça coûte…

Car c’est çà qu’il faut bien garder en tête. Quoi qu’il arrive, aussi gigantesque soit le râteau que vous allez peut-être prendre, vous ne reverrez jamais cette personne . Vous allez descendre du train, et ce sera fini, pour toujours. Ca aide à relativiser. A l’inverse, qui n’a pas connu cette frustration, celle de s’être matés avec une meuf pendant tout le trajet, et de voir le train s’éloigner, avec à son bord la belle inconnue qui disparaît pour toujours? Si ça se trouve, cette petite brune dans son manteau Sandro était la future mère de vos enfants, et vous, vous avez eu peur d’aller lui parler, comme une merde. C’est terrible, et inacceptable.

Alors oui, il faut draguer dans le métro. Parce que les baches qu’on y prend restent sous terre, et que la vie est courte.

Bonne chance !




© Copyright 2012 JOOKS.
All rights reserved.