Bien sûr que non. Mais un peu quand même.

Ah, le chapeau. De Madonna à son stetson de merde, en passant par l’infâme Pete Doherty ou Pharell Williams aujourd’hui, nombre sont les vedettes qui en on fait leur marque de fabrique à un moment donné. C’est souvent à chier, mais bon ce sont des vedettes, et à ce titre elles ont un besoin vital et commercial de se différencier des autres vedettes, alors on peut comprendre.
Mais ce qui devient problématique, c’est quand la petite meuf de centre-ville reprend cet élément stylistique à son compte. La c’est plus compliqué. Car le chapeau, quand il est porté par un anonyme possède un étrange pouvoir. Quoi qu’il arrive, qu’il soit à larges bords ou en mode petit chapeau d’été, c’est la même : ça se la raconte. Tout simplement.
Ainsi dès qu’une meuf met ça sur sa tête et se ballade avec, très sûre de son coup, l’envie de la gifler augmente immédiatement d’un cran. Etrange.
Ce n’est qu’un chapeau, il faut se calmer, diront certains. Oui, mais non.
Quoi que vous mettiez sur votre tête, vous passez un message. Une casquette ? Je suis cool, jeune et street. Un bonnet ? J’ai froid ou je suis un hipster. Un sombrero ? Je suis con. Le chapeau en milieu urbain dit autre chose : je me la pète. Je suis belle et sophistiquée, bande de bouseux. C’est comme ça. Et cette malédiction s’applique aussi à l’homme.
Inévitablement, le port d’un chapeau le fera passer pour un bouffon aux yeux de ses congénères. Et Dieu sait qu’on y a tous pensé, et qu’on l’a même tenté, le petit chapeau de new yorkais négligemment posé en haut de crâne. Mais généralement, à moins d’être un genre de playboy de mauvais goût, on y a renoncé avant même de sortir de chez nous.
Voilà encore une fantaisie vestimentaire que seuls les renois peuvent se permettre sans avoir l’air de boloss complets.
Les filles ont plus de marge en terme de looks, c’est bien connu.
Mais on constate quand même que ce sont les plus belles qui s’autorisent souvent le port du chapeau. Et c’est logique : plus en confiance, plus sûres d’elles, elles se permettent des trucs que les moches n’oseraient jamais. Elles savent bien que personne ne va leur dire qu’elles ont l’air connes, puisqu’elles sont bonnes. Et bien, si. Jooks le fait. Meuf, tu te prends pour qui avec ton truc ? Tu te crois branchée ? Pointue ? Chic, peut être ? Mais tu es grotesque, pauvre fille. Enlève ça avant que je te le déchire en deux. Ou sinon, va te trouver un mec à chapeau.

Allez, bonne chance.




© Copyright 2012 JOOKS.
All rights reserved.