ÉPUISANT: CE POTE IMPOSSIBLE À VOIR

On ne sait pas ce qu’il branle, mais le gars ne peut JAMAIS.

Ce mec, c’est un vrai ami, pas de doutes.
Fut une époque, dont vous êtes un peu nostalgique, où vous partagiez vos plus belles barres de rire et vos meilleurs délires.
Et d’ailleurs, après toutes ces années, vous êtes restés proches.
Virtuellement, du moins :
E-mails sur les résultats de foot de la veille, appels avec des voix rigolotes, textos complices, farces sur votre wall Facebook… tout l’attirail du parfait copain est régulièrement déployé, par vous deux, à votre grande joie commune.
Par contre, quand il s’agit de se voir, c’est une autre histoire.
Le gars ne peut pas.
C’est toujours compliqué, annulé, reporté…bref extrêmement poussif pour fréquenter physiquement la personne.
C’est incompréhensible.
Et vexant.
Et ce qui est encore plus insupportable, c’est que le gars ne semble pas du tout avoir conscience de son attitude. Un peu comme ces gens toujours en retard. En vrai, ça ne les fait pas plus chier que ça, de vous faire attendre des plombes. Bah lui, c’est pareil : l’enculé annule systématiquement tout ce qui est prévu, pour des raisons fumeuses, et il ne voit pas le problème. Il semble omettre complètement que c’est la dix-septième fois qu’il vous fait le coup, et vous lance un « ça vaaaaa » désinvolte si vous avez le malheur de vous formaliser.
Mais comment se fait-ce ?
Pourquoi est-ce que la mec est si dur à voir ?
Vous connaissez sa vie, et ce n’est ni celle d’un jet-setteur international, ni celle d’un mec débordé par le taf…
Non le gars est lambda, mais pourtant fuyant.
Première option, il s’est maqué avec une meuf compliqué à gérer. Une caractérielle, une castratrice, une jalouse maladive, peu importe. Avec elle, les bons de sortie ne s’obtiennent qu’au compte-gouttes, et visiblement ils ne sont pas consacrés à vous fréquenter.
Il est aussi probable que sa meuf ait une dent contre vous. Ca s’est vu. Pour des motifs justifiés ou pas, elle ne veut pas que son mec vous fréquente. Elle vous voit comme un pousse-au-crime en puissance, et vous ne lui inspirez aucune confiance. Elle n’a peut-être pas tort. Mais lui, oui. Si vous étiez vraiment son ami, il devrait vous imposer comme un maillon indispensable à son équilibre. Bullshit. Vous savez bien que ça ne se passe pas comme ça. S’il est amoureux de sa meuf et qu’elle vous conchie, c’est terminé. Elle a gagné d’avance. Le gars vous aime bien, mais pas au point de s’embrouiller avec sa go. Alors, il vous texte un peu en cachette, comme une petite pute.
C’est moche.

Sinon, d’autres options sont possibles.
Le gars n’a plus une thune. Rien. Se payer un café ou mettre de l’essence dans son scooter sont déjà compliqués. Et vous rejoindre pour vous gratter, il ne veut pas. C’est tout à son honneur. Maintenant, à vous de voir si vous préférez payer pour lui, ou si vous estimez qu’effectivement, dans ces conditions, c’est mieux qu’il reste chez lui.
Sinon, dernière option possible, le gars est juste devenu chiant. Peu à peu, il s’est transformé en de ces mecs pas fluides, pas opés. Souvent, ça vient avec l’âge. Plus on vieillit, plus ça devient dur de se bouger le cul. Il n’y a qu’à voir le schedule des vieillards. Et voilà, confortablement coffré avec un spliff devant Cauchemar en cuisine, le gars a la flemme, rien qu’à l’idée de vous rejoindre dans un mauvais bar pour écouter vos éternelles conneries.

Qu’on se le dise encore une fois : il a tort.
La télé ne l’aime pas, elle.

Allez, bonne chance.