COUPLE: EST-CE OK DE PÉTER DEVANT SA FEMME ?

« Plaisir non partagé n’est plaisir qu’à moitié. »

En matière d’intimité, chaque couple a son fonctionnement. Plus ou moins relax, plus ou moins tenu, et peu importe finalement. L’essentiel est de trouver un équilibre.

Néanmoins, à priori, il existe encore quelques règles de base qui s’appliquent au début de la relation, période également nommée « phase de séduction ». C’est cette séquence assez classieuse, où l’on tente encore de paraître sous son meilleur jour, de façon à hameçonner l’autre au maximum en lui proposant  une version améliorée de nous-même. Là, normalement, on ne bouffe pas encore comme un porc, on ne pisse pas la porte ouverte, on ne laisse pas traîner ses merdes partout, et on passe discrètement en lavabo avant de se faire sucer. En gros, on fait un peu gaffe quoi.

Ainsi le couple de se former et de se consolider, sur des bases certes illusoires, mais plaisantes. Et puis, une fois la relation installée, les masques tombent peu à peu, et vient l’inévitable relâchement.
Psychologique et physique.
Mais aussi gastrique.
Car non, mesdames, un homme ne peut pas vivre sans lâcher régulièrement de grosse caisses, franches et sonores, et qui lui font d’ailleurs un bien fou aux intestins.
C’est comme ça.

Par contre, il peut effectivement le faire en scred, même si ça demande souvent self-contrôle et ingéniosité.
Car très souvent, ça ne plaît pas à la petite. Allez savoir pourquoi, elle n’aime pas quand un gaz s’échappe de votre anus en sa présence. Certaines le vivent d’ailleurs comme un manque de respect intolérable. On aurait d’ailleurs entendu des histoires de couples séparés pour cette raison précise.

Bon, à moins de s’être rencontré dans un club scato à Bir-Hakeim, c’est un peu normal qu’elle trouve ça dégueulasse.
Le contraire serait même chelou, à vrai dire.
Et pourtant. Certains gars ne se gênent absolument pas et n’en ont strictement rien à foutre.

A ce stade de la réflexion, il convient de discerner le pet totalement involontaire et inattendu, qui nous a échappé et dont on tente mortifié d’ imiter le son avec une chaise pour brouiller les pistes, de celui balancé avec l’insolence d’un enfant de 4 ans.

Oui, oui, certains mecs éclatent même de rire après avoir lâché une perlouze à la gueule de leur meuf, véridique. Ca les fait marrer, tout simplement. Sont-ce des génies, des gamins ou des inconscients? Dur à dire. En fait, les mecs qui font ça ont souvent une autre approche. Alors que d’aucun relieraient naturellement le pet à la merde, et pour cause (olfactive), eux auraient plutôt tendance à comparer ça avec un rot, voir un éternuement. En somme, pour eux, c’est juste un son incontrôlé qui s’échappe du corps, rien de plus. Donc pas de quoi se formaliser.

Mais ce n’est pas vraiment de leur faute: dame nature a rendu un bien mauvais service aux humains en leur permettant de ne pas être gêné par leurs propres pets. La situation serait bien différente si on était aussi importuné par ses propres relents que par ceux des autres. On réaliserait sans doute à quel point c’est  inconvenant.

Alors qu’en pensent les meufs? Sont-elles formelles sur le sujet?
Et bien non.
Judith, chômeuse de 40 ans qui fume des roulées, nous a surpris par sa décontraction: « Ca ne me dérange pas, c’est la vie, faut se détendre. Et s’il le faut, je lui rends la pareille à la prochaine occasion ». Ah ok. Marie 25 ans, attachée de presse en cosmétique, elle, n’en démords pas: « C’est mort. Un mec qui fait ça, il dégage. Surtout si c’est fait exprès. Je suis pas ta pote, moi. »

Pas de vérité, donc. Pour se décider, une bonne technique consiste, comme souvent, à inverser la situation. Et si ta go en balançait un bien gras, en plein milieu d’un film ? Ou te faisait tirer sur son petit doigt à chaque fois que ça pousse un peu? Tu ne serais sans doute pas ravi, jeune pétomane.

Par contre, la déontologie médicale nous oblige a te conseiller de ne jamais « ravaler » ton pet. C’est dangereux et douloureux. Opte plutôt pour l’isolement.

Bonne chance !

ps: Rejoins-nous vite sur insta, on s’y marre bien !