LA MAUVAISE IDÉE: LE PLAN A 4 AVEC UN COUPLE D’AMIS.

On ne s’improvise pas mélangiste sur un coup de tête.

Au départ, ce n’était qu’innocent dîner de couples du mardi soir au restaurant. Rien de méchant, et encore moins d’ambigu.
Ils sont vraiment sympas, Franck et Marion.

Mais d’ordinaire, après une escalope sauce pirate et deux trois conversations convenues, on boit éventuellement un dernier coup sur place, on promet de « remettre ça » vite, et puis salut.
Mais là, ça a dérapé. Allez savoir pourquoi, tout le monde était bouillant à la fin du dîner. Généralement c’est dû à deux facteurs, intervenus au cours du repas : consommation d’alcool et conversations à caractère sexuel. Ce cocktail, un peu comme le sprite et la codéine, ont crée une véritable tension sexuelle qu’aucun des 4 protagonistes n’a encore l’audace de verbaliser, mais que chacun ressent vivement.

Souvent, les meufs se font alors gentiment bi, et les mecs un peu coquins. C’est un peu glauque et un peu excitant en même temps. Puis, d’un rapide et commun accord, on décide d’aller boire un dernier verre, chez quelqu’un.
Et pourquoi pas, après tout ? On est pas des vieux, merde.
Et c’est bien là le nerf de la guerre. Si on va en arriver là, c’est que forcément, chacun se sent vaguement englué dans sa routine sexuelle, et ressent le besoin de pimenter un peu tout ça. Tous les couples connaissent un jour ce virage. Alors, certains partent en SM et autre bondage, d’autres se font enculer par leur meuf avec un gode ceinture, ou d’autres encore se mettent à fréquenter des cercles de swingers…
Vous et votre meuf, vous vous pensiez à l’abri de ce genre de trucs. Sains. Épanouis. Normaux, quoi.
Et pourtant, force est de constater que vous êtes bien tous les deux extrêmement enthousiastes pour ce dernier verre, qui en temps normal vous aurait fait chier à mourir.
Et c’est parti.
Une fois sur place, puisque aucun de vous n’est à l’aise pour mettre ce genre de projets sur la table, ça continue à louvoyer. Encore de l’alcool, encore des allusion, et pourquoi pas un petit jeu érotique à base de gages ? Ca serait marrant, non ?
Et en moins de temps qu’il n’en fallait pour se dessaper, vous voilà tous à poil, en train de baiser.
Oui, vous êtes bien en train de baiser Marion, la meuf de Franck. Pourquoi ? Vous n’en avez aucune idée.  Mais ça encore, ça va. L’enfer, il est à côté de vous. En tournant la tête, vous assistez en effet au spectacle le plus désolant, douloureux, et pénible de votre vie: votre chérie en train de se faire démonter par le gros Franck. Et oui. Ce n’est pas un cauchemar, c’est la réalité. Et vous avez crée ça. Pourquoi ? Dur à dire. Et le pire, c’est que votre « bébé d’amour » a vraiment l’air d’aimer ça, à entendre ses cris et autres gémissements. Mais dites-donc, elle n’a jamais crié comme ça, avec vous?
Nom de Dieu. Ca y est. Vous venez de briser votre couple, pour trois verres de rosé de trop.

Nous ne saurions donc que trop vous recommander de ne pas tomber dans ce panneau dégueulasse.

Si vous kiffez votre meuf, ne laissez pas un de vos potes la baiser devant vous.

C’est aussi simple que ça.

Allez, bonne chance.