SANTÉ : POURQUOI LES GENS QUI MANGENT BIO SONT-ILS CHEUMS ?

Huit lettres : CARENCES.

Bon, il fallait quand même en parler, de tous ces gens qui deviennent fous avec la bouffe. Alors bon, untel de devenir vegan, l’autre de se priver de gluten, ou encore ce troisième de ne plus consommer que des produits « bio »… Oui, il fallait  les évoquer ces experts-santé de comptoir, en rejet face à l’industrie agro-alimentaire mondialisée.
Alors voila.
Les gars ont vu 3 articles sur l’huile de palme et un reportage-choc dans Zone Interdite, et les voila devenus des nutrisionnistes qualifiés. Bon.
Et non contents d’en tirer pour eux-même des conséquences aussi absurdes qu’auto-restrictives, ces trompettes n’hésitent désormais plus à critiquer les autres sur leur façon de s’alimenter. On croit rêver.
Mais juste..regarde toi.
Tu prétends vouloir éviter le cancer, mais on dirait que tu l’as déjà, gros !

Et puis moi, je ne te dis pas d’arrêter de manger des jeunes pousses de quinoa en circuit-court, alors ne viens pas me chier dans les bottes. Après tout, c’est ta santé, ta vie, ta thune aussi. Et on a encore le droit de mettre ce qu’on veut dans son corps.

Après, on a le droit aussi de penser que ce sont des pauvres connards qui ont besoin de s’inventer une petite cause, une petite bataille personnelle, pour se sentir exister. Allez-y, faites le test : passez du temps avec un vegan, vous verrez au bout de combien de temps il va vous dire qu’il est vegan. Moins d’une minute, environ. C’est pas méchant, mais ça en dit long.

Parfois, ça confine vraiment à l’absurde. La récente lubie des emmerdeurs concernant le lait de vache, par exemple. Ça serait mauvais pour la santé, le lait de vache. Ah.
Avec comme prétexte que l’homme serait la seule espèce à boire le lait d’un autre mammifère. Euh, comment te dire…on est aussi la seule espèce à construire des avions, des ordinateurs, et même des téléphones pour s’appeler entre nous et se dire à quel point le lait de vache est bon, tu sais.

Sérieux, les gars, arrêtez.

Vous êtes en CARENCE. De quoi, exactement je ne sais pas, mais ça se voit. À votre teint, à votre maigreur, à l’impression générale de sécheresse qui émane de vous, on voit qu’il vous manque des trucs, que le régime dit « omnivore » n’est pas suivi correctement. Quiconque a déjà mis les pieds dans un Naturalia voit de quoi il s’agit. Putain, les corps de lâches et les gueules de mort, là-dedans. Manger sain et avoir l’air malsain. C’est quand même dommage.

Argument plus primaire, mais pas inintéressant : comment expliquez-vous alors que les petits qui jouent au basket en bas de chez moi, élevés au Fanta et au KFC, fassent tous deux mètres et soient en pleine forme ? Question de génétique ? D’exercice ? Mais justement ! Déjà que tu es galbé comme le Prince Charles à la base, que tu ne fais pas de sport (sauf du yoga), et en plus tu te prives de viande, et de tous ces délicieux OGM ? Tu es fou ?

Quant aux défenseurs de la cause animale, qui dénoncent à juste titre l’élevage en batterie et autre pratiques barbares, nous leur répondrons ceci, en toute bonne foi : vous, vous tuez les plantes. Oui, il paraît que ça vit les plantes, c’est vos amis naturalistes qui me l’on dit. Et vous, vous les bouffez ? C’est moche. Assassins.

Bon, et puis même, admettons qu’ils aient raison. Que c’est vrai, et qu’on va tous crever d’un cancer à 60 ans parce qu’on aura mangé trop de Mac Do et de Délichocs…Bah franchement, je crois que préfère encore ça que de vivre cent ans dans ta carcasse de rebelle sans cause blafard.

Allez, bonne chance.

ps: Rejoins-nous vite sur insta, on s’y marre bien !